[Live Report] Les Tambours du Bronx à Rennes – Du Metal sur du métal !

0
724

Le mois dernier, Pozzo Live vous proposait un jeu concours pour gagner deux places pour assister au concert des Tambours du Bronx à Rennes. C’est passé vite mais c’était déjà vendredi… Pozzo Live était présent et vous propose de découvrir le live report de cette belle soirée.

Nous voici donc à l’Etage. Petite scène rennaise situé, comme son nom l’indique, à l’étage de la salle davantage plébiscitée : Le Liberté.  L’ambiance de l’Etage est intimiste, la scène à proximité du public permet une réelle interaction avec les artistes. La veille on pouvait y voir Alborosie (reggae dancehall italien), dans deux semaines on y verra Elmer Food Beat, l’Etage brasse tous les styles de la pop actuelle au Black Metal norvégien et c’est ce qui en fait une salle comme on les aime. Dès lors, commençons…

Vendredi 5 Avril 2019, il est 20h30, L’Etage s’éveille.

20h30 : Flayed

Sous nos pieds, se prépare le concert de Shaka Ponk… Pourtant, personne n’a l’air de regretter son choix de billet ce soir, et pour cause. Ceux qui nous servent de réveil se prénomment Flayed, sont originaires de la bourgade de Vienne (69), et nous proposent un hard rock groovy qui fleure bon les 70’s. Les Rhônalpins avaient la lourde tâche de faire monter la température de la salle avant l’arrivée de la tête d’affiche de la soirée, les légendaires Tambours du Bronx.

Une présence scénique et une interaction avec le public au top, Flayed, quoiqu’encore dans les prémices de leur carrière, ont su s’imposer au public rennais dans les règles de l’art. Prémices disais-je donc ? Oui et non, parce qu’en seulement 6 années de carrière, on leur doit déjà un EP et 3 albums, dont le dernier opus « Empty Power Parts » paraissait l’année dernière. Et au vu de la prestation proposée, aucun doute possible sur leur prochaine ascension sur les devants de la scène rock française.

Un concert haut en couleur, pendant lequel le chanteur Renato Di Folco, s’est même aventuré à faire s’asseoir toute la salle pour un sit down / jump up, initiative suivie avec plaisir par toute l’audience pour notre plus grand plaisir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ailleurs, après 45 minutes de concert environ, on pourrait s’attendre à ce que ce dernier prenne sa pause tranquillement… Que nenni ! Renato est une des têtes chantantes de la tournée en cours des Tambours ! On aura donc tout loisir de le revoir quelques instants après la fin de leur show, accompagner Reuno, Franky, Arco Trauma et nos tambours préférés.

Bref, un très bon concert pour cette première partie, de quoi mettre en jambe avant les increvables Tambours du Bronx !

21h15 : Entre deux shows, on vous explique…

Increvables ? Oui parce qu’après 30 ans de représentations aux 4 coins du monde, le collectif proposent toujours la même énergie et la même haine envers de vieux bidons inoffensifs !

Déjà bien habitué des featuring et des grands noms du metal ; En témoigne les collaborations et/ou premières parties avec Sepultura, Metallica, Korn, Alice in Chains (liste non exhaustive !), pour la tournée en cours « Weapons Of Mass Percussion », les tambours ont décidé d’officialiser leur penchant prononcé pour le style heavy lors d’une union civile avec différents guests de la scène metal, et attention, il y a du beau monde !

Pour cette tournée événement, on parle donc de trois TDB qui passent aux cordes (2 à la guitare électrique et 1 à la basse) tandis que Franky Costanza (Blazing War Machine et ex-Dagoba) s’assied à la batterie, Stéphane Buriez (Loudblast), Reuno Wangermez (Lofofora) et Renato Di Folco (Flayed) prennent place devant les micros et Arco Trauma vient terminer ce beau tableau, debout devant son clavier… On regrettera l’absence à Rennes de Stéphane Buriez mais globalement, les presta scéniques et vocales de Renato Di Folco et Reuno Wangermez suffisent à pardonner ce line-up incomplet.

21h45 : Les Tambours du Bronx

Les 10 tambours et leurs invités prestigieux entrent sur scènes et ouvrent les hostilités avec leur morceau « Mirage Eternel » tout juste issu de leur dernier album W.O.M.P. La foule est réceptive, le courant passe immédiatement et les morceaux s’enchainent sans coupure. A peine un quart d’heure de show et déjà la première surprise : les tambours nous proposent de réchauffer encore un peu plus l’atmosphère en nous emmenant à Rio. Et c’est parti pour leur classique cover de Sepultura – Roots, Bloody Roots !! repris en cœur par l’audience. Ayé, l’ambiance est à point.

S’en suivent 5 morceaux issus de leur propre cru, puis une nouvelle annonce de la part de Reuno : Le morceau suivant sera un hommage à l’icône Hard Rock Electro Synthpunk Hardcore, leader emblématique des incontournable Prodigy, et tragiquement disparu un mois auparavant presque jour pour jour (4 mars 2019). Un hommage puissant à Keith Flint donc, mais sans verser dans le pathos comme on peut le voir parfois, les tambours étant déjà habitués à reprendre le morceau « The Day is my Enemy » dans les concerts de la tournée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La chaleur ambiante et le ronron des mailloches qui percutent les bidons se poursuivront sans baisse de régime pendant de longues minutes. Régulièrement on évite un pieu tranchant qui rebondit à côté de nos têtes (Ouais bah t’avais qu’à pas être en frontstage !) avant de finir avec le morceau « Not Requiem ».

Un arrière-goût de « j’en veux plus »… jusqu’au rappel ! Le tube « Dragula » repris de Rob Zombie viendra clôturer la séance. Putain que c’était bon ! Ce dernier morceau, les 16 précédents, le chant saturé mais juste, la batterie qui arrive à se distinguer au milieu de 10 bidons de 225 litres. Les mailloches qui volent, les basses, le reste.

Au final, une grosse heure de rythmique endiablées aux influences variées mais brutales. On savait les Tambours comme étant les seuls capables de passer d’une collaboration musique folk bretonne avec Les frères MORVAN (on se remémore l’inoubliable show des vieilles Charrues il y a tout juste 10 ans) à du death metal brésilien… Mais les Tambours sont surtout d’excellents musiciens qui réussissent la performance de proposer un « show metal » avec des percussions sonores tout en gardant tout le mélodique et l’harmonie des morceaux entonnés.

Merci les tambours, merci Franky, Reuno, Renato, Arco Trauma… et merci Caro.

RDV en Novembre à Toulouse, on reviendra… enfin, si vous voulez bien de nous.

Setlist

  1. Mirage Éternel
  2. Never Dead
  3. Delirium Demain
  4. Roots Bloody Roots – Sepultura
  5. L’un des Nôtres
  6. Noir
  7. Pray
  8. Jour de Colère
  9. Jungle jazz
  10. The Day Is My Enemy – Prodigy
  11. Le Mal
  12. Tainted with Anger
  13. Divine Disease
  14. New Day
  15. Le festin
  16. Not Requiem

Rappel

  1. Dragula – Rob Zombie

PS : Si vous en voulez encore, veuillez trouver ici un petit rappel de leur concert à Bordeaux !