Fait par des fans, pour des fans.

Les Red Hot Chili Peppers pimentent le Lollapalooza à Paris !

Les Red Hot Chili Peppers pimentent le Lollapalooza à Paris !

Par Charles Pozzo Di Borgo.

La dream team de Kiedis était encore présente dans la capitale ce dimanche 23 Juillet. Ils étaient déjà passés plusieurs fois à Bercy fin 2017, et sont revenus en maîtres sur la pelouse de Longchamp. Et avec une setlist superbe !

Mes amis savent que je suis un fan inconditionné de la première heure, même si le groupe est plus vieux que moi ;). Après quelques minutes de retard et une intro plutôt longue, et comme à leur habitude sur cette tournée, ils commencent le concert avec Can’t Stop.

 

D’emblée, le public est conquis et la foule commence à s’agiter dès les premières notes mondialement connues. Oui, celles que vous fredonnez dans votre tête en ce moment même.

Je remarque dès le début que Josh est en forme, et il nous le confirme très vite en enchainant avec Dani California.

L’agréable surprise vient pour la troisième chanson : The Zephyr Song. Cette chanson est rare en live, je l’adore, je la joue à la gratte…bref ça me ravit au plus haut point ! (constatez par vous-même).

Kiedis est en forme, il se trompe sur quelques paroles, mais cela ne rend le live que plus original (ou à son habitude…). Tout le groupe est motivé, et l’alchimie entre Flea et Josh fonctionne à merveille.

Vient ensuite Dark Necessities, issue du dernier et 11ème album The Getaway sortie il y a plus d’un an. De nombreuses personnes ne connaissent pas les paroles autour de moi, la foule commence à se détendre sur cette chanson.

Me and My Friends retentit alors et sort le public de sa torpeur : ça devient le bordel. Les fans de la première heure gueulent à plein poumons, et certains pogos se forment. Des amis, les Peppers ont avaient plein ce soir. De nombreux fans (français et touristes qui visitent Paris) étaient présents et le backstage était rempli. Je reconnais quelques têtes habituées dedans (coucou Nathalie & Henrik).

Go Robot suit ainsi que Californication, une intro reconnaissable entre mille. Avoir la chance d’avoir « Wonderwall » de Liam Gallagher et « Californication » des RHCP le même soir, c’est le rêve de tout ado’ des années 2000 qui se concrétise !

Les premières notes de Tell Me Baby viennent ensuite, chanson rare aussi en live ! Josh bondit partout sur la scène, accompagné d’Anthony qui saute dans la joie et la bonne humeur. Flea en revanche n’était pas bondissant comme à son habitude…

Josh se lance ensuite seul sur scène, en réussissant une cover de Chris Isaak « Wicked Game », connue aussi avec la version de Stone Sour de ce bon  Corey Taylor. Le public se calme et le reste ensuite pendant The Getaway. Le funk rock groovy de Higher Ground commence alors, et le public devient en transe ! Je me prends un coup de coude involontaire en plein dans l’arcade, et je me calme instantanément et ce jusqu’à la fin du concert ;).

Setlist :

 

  1. Intro Jam (vidéo ci-dessous)
  2. Can’t Stop
  3. Dani California
  4. The Zephyr Song (vidéo ci-dessous)
  5. Dark Necessities
  6. Maggie
  7. I Wanna be your Dog (Jam)
  8. Me And My Friends
  9. Go Robot
  10. Californication
  11. Tell Me Baby (vidéo ci-dessous)
  12. Wicked Game – Chris Isaak (Josh Solo)
  13. The Getaway
  14. Higher Ground
  15. Soul To Squeeze
  16. By The Way

 

Encore :

  1. Goodbye Angels
  2. Give It Away

 

Retrouvez toutes nos photos & vidéos ici:

Intro Jam

Dani California

Maggie + I wanna be your dog + Me & my friends + Go Robot + Californication

 

Credits Pozzo-managementTaken in the crowd by a Sony Z5.

Publié par Pozzo Live & Management sur lundi 24 juillet 2017

Laisser un commentaire