Fait par des fans, pour des fans.

Live Report NINA HAGEN – Bus Palladium 17/03/2016

Le Bus Palladium a fêté les 6 ans de sa réouverture le jeudi 17 Mars. Et pour cette date d’anniversaire, une artiste d’exception était conviée: Nina Hagen.
La « Mother of Punk » était passée au Bataclan quelques jours avant les attentats, et avait l’envie de revenir sur la capitale, qu’elle affectionne beaucoup.
La première partie est assurée par Karoline Rose, jeune chanteuse-guitariste qui est fortement influencée par Nina Hagen. Arrivant tard sur cette première partie, je ne profite que de la fin du concert. J’ai tout de suite pensé à la Nina Hagen période punk-rock ! Agréable découverte de cette artiste, à la voix forte et charismatique, qui me fait un peu penser à l’américaine Teri Gender Bender (Le Butcherettes, Bosnian Rainbows, Omar Rodriguez Lopez Trio).
Vous pouvez la retrouver en live aux Nautes le 31 Mars prochain à Paris (https://www.facebook.com/events/942326489154774/).
Petite pause le temps de changer de plateau, et Nina Hagen arrive avec ses musiciens (Batteur, claviériste, bassiste et guitariste).
Le concert dure environ 2 heures, entrecoupé de discours de la chanteuse en français, anglais et allemand sur son engagement contre l’armée et le nucléaire.
Première fois que je voyais la diva sur scène, et j’ai été agréablement surpris de sa prestation. Le mélange des genres (Punk, Rock, Reggae…) est très bien réussi, et nous plonge dans des univers différents mais avec une ligne directrice: la voix envoûtante de la chanteuse.

Le public est assez hétérogène: il y a tous les âges, cela va des fans de la première heure à ceux qui sont juste venus voir la star faire un live dans un lieu d’exception. De nombreux VIP sont aussi présents, avec notamment Valérie Damidot à ma droite et les Shaka Ponk en grande forme à ma gauche !
Comme à son habitude, elle finit avec « My Way » avant son rappel. (Le dernier « My Way » que j’avais entendu était celui de Limp Bizkit au Hellfest 2015…pas du tout pareil 😉 !) A noter aussi que les seuls pogos étaient pendant cette chanson.