Fait par des fans, pour des fans.

Flash back : Festival Garorock 2018 !

Flash back : Festival Garorock 2018 !

Du 28 Juin au 1er Juillet s’est tenu un des grands festivals de la région Sud-Ouest. Située entre Bordeaux et Agen, la ville de Marmande accueille chaque année le Festival Garorock depuis 1997, et cette année, ce ne sont pas moins de 145 000 billets qui se sont vendus pour ces 4 jours de festival. Malgré un goût d’inachevé (annulation de la soirée du Dimanche suite à un arrêté préfectoral en raison de la météo), le festival a su satisfaire ses habitués, mais aussi séduire ses nouveaux festivaliers.

 

C’est sous une chaleur écrasante que s’est ouverte la 22ème édition. Le festival s’est doté de nouvelles infrastructures : bars décorés, tyrolienne, espaces couverts avec piste de danse. En ce jour 1, le public est jeune, mais nous trouvons quelques curieux plus âgés. Premiers artistes à inaugurer l’édition : Shame, jeune groupe britannique venu de Londres, puis Angèle, chanteuse belge qui fait beaucoup parler depuis quelques mois.

Devant la scène Garonne, des milliers de festivaliers attendent déjà le premier grand nom de la soirée. A 20h50, Damso commence son set devant une foule qui reprend en chœur les moindres couplets et refrains de ses morceaux. L’artiste échange avec son public, et ce dernier danse tout le long du set.

22h00, entre en scène une des têtes d’affiche des plus attendues de cette édition : Indochine. Le groupe est en grande forme, et nous propose un set de deux heures plein d’émotion. Les jeux de lumières s’enchainent dans la nuit, sur scène, dans la foule et dans les airs, ce qui rend le moment plus que magique. Toujours dans les sujets de prédilection du groupe, la politique est abordée juste avant « Un Eté Français ». Nicolas Sirkis en profite pour nous parler des critiques qu’il reçoit en tant qu’homme et en tant qu’artiste. C’est avec second degré qu’il décide d’en parler, comme s’il souhaitait prouver à ses fans qu’ils devaient eux aussi faire preuve de force pour pouvoir parfois passer au-dessus des critiques.

La soirée se termine avec le duo français The Blaze.

 

En ce deuxième jour du festival, s’ouvre une scène jusque-là fermée au public. Les festivaliers découvrent le Garoclub Deezer. La scène s’est agrandie et déplacée. Enfermé dans une muraille de containers, le Garoclub Deezer ressemble à une arène, plutôt intimiste, réunissant néanmoins plusieurs milliers de festivaliers. C’est le groupe Equipe de Foot qui inaugure cette nouvelle version de la scène.

 

Notre coup de cœur dans le Garoclub Deezer : Eddy de Pretto, accompagné par un public venu en nombre et chantant par cœur les moindres textes de l’artiste. Le jeune chanteur à l’énergie inépuisable propose une prestation hors norme, sans fausse note, ponctuée d’échanges avec le public.

Cette 2ème soirée de festival a été marquée aussi par la présence de Marylin Manson. Ovni de cette édition de Garorock, l’artiste emblématique de la scène metal réunit des curieux mais aussi des fans de la première heure. Certains sont perplexes lorsqu’il décide de faire monter des femmes seins nus sur scène. Dérangeant ? L’artiste a toujours su l’être. Néanmoins, entre classiques et nouvelles chansons, Marilyn Manson sait réunir et faire chanter une foule entière.

Notre 2ème coup de cœur de la soirée : Orelsan. Jouant « Basique » dès le début du set vers 23h30, l’artiste retourne son public. C’est avec une énergie incroyable qu’il enchaîne les anciens comme les nouveaux titres, dépassant même d’une vingtaine de minutes la durée de son set. Il fait monter sur scène plusieurs artistes et amis, notamment Lorenzo, artiste déjà programmé quelques heures plus tôt, et très apprécié du public de Garorock.

 

En fin de soirée, les plus vaillants se dirigent vers le Deezer Club Electro. Musique électro, jeux de lumières, fumées, et dj, la scène Garoclub se transforme en véritable piste de danse et de défoulement, tel un « décrassage post-concerts ».

 

Toujours sous un soleil de plomb, la journée du samedi commence tranquillement sur Marmande. Les artistes s’enchainent toute la soirée, notamment la célèbre Charlotte Gainsbourg sur la scène de la Plaine, mais aussi Mura Masa sur la Scène Garonne. Un peu plus tard dans la soirée, le rappeur Nekfeu a su enflammer le public de 00h à 01h30. Connu de tous depuis sa période avec le groupe 1995, l’artiste sait faire l’unanimité parmi les festivaliers.

Notre coup de cœur de cette 3ème soirée : DJ Snake. Avec un set d’1h30, des jeux de lumière impressionnant et un show au millimètre, nous en avons vraiment pris plein les yeux, et garderont de très beaux souvenirs du festival.

Dimanche 1er Juillet : notre équipe prépare son matériel et ses jambes pour le dernier jour. Une fois sur place, la nouvelle tombe. Alerte orage oblige, Garorock est contraint de voir sa programmation du dimanche entièrement annulée. Les conditions étaient absolument incertaines, et ce n’est que quelques heures plus tard, à la vue des dégâts, que les festivaliers comprennent et acceptent l’évacuation totale du camping.

 

Nous attendons avec impatience les nouveaux visuels, et la programmation de l’édition 2019. Du 27 au 30 juin, le festival devrait encore une fois rassembler des fans venus de la France entière.

La mise en vente des places devrait bientôt commencer. Restez connectés ! La page Pozzo-Live vous annoncera la date de mise en vente !

Laisser un commentaire