« J’ai vécu l’expérience Sunn O))) » – Rocher de Palmer (33)

0
551

14 Mars 2019 – Le Rocher de Palmer (Cenon – 33)

(clique ici pour retrouver la présentation de Sunn O))))

 

19h00 :

Ouverture des portes. Nous sommes avertis dès notre arrivée : des affiches « Protection Auditives Obligatoires » sont disposées à l’entrée du Rocher de Palmer, sur les portes des différentes salles, les murs des couloirs, derrière les bars.

Il s’agit de la dernière date de la tournée « Let There Be Drone » et l’expérience s’annonce puissante et pénétrante.

Après de nombreuses discussions dans l’attente du concert, nous faisons le bilan : beaucoup de curieux en quête d’une nouvelle expérience sont présents aux côtés d’une petite poignée de fans de longue date. La salle n’est pas pleine mais le public est averti et connait Sunn O))). Les fans de metal échangent leurs points de vue sur les différents sous-genres musicaux et relatent leurs expériences de concerts passés. L’ambiance est chaleureuse, calme, et les questionnements sur la soirée à venir alimentent la majeure partie des discussions.

 

20h30 :

Le groupe France monte sur scène dans une lumière totalement rouge, parsemée de violents effets de stroboscope. Le groupe se compose de trois musiciens : un musicien à la batterie, un musicien à la basse et un musicien à la vielle à roue.

Cette prestation est déroutante. Le batteur est stoïque, concentré tel un robot. Il jouera le même rythme du début à la fin du set. Le bassiste a les yeux fermés, est en transe et semble planer sur les notes jouées. Il tient sa basse très haute, verticale, et pose sa joue sur le manche comme s’il l’écoutait lui murmurer des choses à l’oreille. Il semble en totale communion avec son instrument.

Petit à petit, le public ferme les yeux et les corps suivent la musique lentement.

Fin de l’unique morceaux joué. Je n’ai pas vu le temps passer ; il semble s’être arrêté l’espace de 30mn. Les corps sont engourdis et se réveillent progressivement. Les discussions reprennent et les premiers avis se font connaitre.

Avis général : prestation très particulière, mais surtout étonnante et intéressante. Ce rythme continu pendant 30mn rappelle certains morceaux comme le « Bolero » de Ravel par exemple. La complexité de la musique et la tension évoluent de manière crescendo, ce qui provoque une drôle de sensation au spectateur.

 

21h30 :

Sunn O))) s’empare du Rocher de Palmer. Des nappes de fumée épaisse se répandent sur la scène et sur le public (asthmatiques s’abstenir). Bouchons bien vissés sur mes oreilles, j’assiste à l’entrée progressive des membres du groupe sur scène. La première note retentit : je suis soufflée. Le volume est tellement élevé que les vibrations se font sentir dans tout le corps, et mes cheveux en bougent presque. Le jeu est lourd, lent. Les mouvements des musiciens sont gracieux, lents, exagérés. Au-delà d’un simple concert, c’est une véritable expérience et un spectacle à 360° qui s’offre aux bordelais présents.

Tous les sens sont touchés :

  • La vue : les lumières phares du groupe sont présentes dès le début. Le rouge et le bleu sont récurrents le long du set, mais les jaunes, verts et violets sont aussi au rendez-vous. Soulignons la qualité de la lumière qui apporte beaucoup au côté solennel et mystique de la soirée. Les tenues des musiciens encapuchonnés sont soignées, glaçantes et en accord avec la musique jouée et l’univers proposé. Le spectacle visuel est intéressant et ne connait que peu d’équivalents.
  • L’ouïe : les musiciens jouent un rythme lent, déroutant, oppressant, entre guitares électriques et instruments à vent.
  • L’odorat : les nappes de fumée sont inévitables que l’on soit au premier rang, à l’arrière de la foule, ou sur scène.
  • Le toucher : les surfaces tremblent. Que ce soit le sol, la barrière, les cheveux, les vêtements, tout tremble. Le show est d’une puissance incontestable. Exit les basses habituelles, le public s’engouffre dans une marée d’ondes les percutant de toutes parts.
  • Le gout : OK, le goût je n’ai pas trouvé donc je compense en buvant une bière achetée juste avant au bar…

 

23h50 :

Fin de la soirée. L’expérience est singulière. Attention aux plus sensibles ! J’ai été plongée avec le public dans des abysses profondes et quand la lumière se rallume il est difficile de se remettre dans ses baskets.

 

Ce 14 Mars 2019, je ne suis pas allée au concert de Sunn O))), j’ai vécu l’expérience Sunn O))).

Merci au Rocher de Palmer d’avoir proposé cette prestation hors du commun, et d’avoir permis d’accueillir Pozzo Live pour couvrir l’événement.

Article & photos : Victoire GRENU