Amour, Musique et Nature: le retour de Dätcha Mandala à Toulouse

1
710

Chaque année, le public toulousain attend impatiemment le retour de la Semaine du Rock, festival qui met en avant des groupes de… ROCK! Non sans blague? Avec des programmations éclectiques, alliant des groupes déjà renommés à des groupes émergents peu connus, nous avons chaque année droit à de belles soirées. Cette année, nous nous retrouverons donc au Metronum, ce jeudi 28 Mars 2019, pour une soirée qui s’annonce haute en couleur en compagnie de The Twin SoulsTruckksSlim Paul et Dätcha Mandala!

C’est donc les Twin Souls qui ouvrent cette belle soirée dans la petite salle. Groupe régional composé de 2 frères multi-instrumentistes, ils jouent tout deux de la batterie, de la guitare, du piano, et ils chantent! Rien que ça! Et dès les premiers morceaux, le public est conquis. Pendant 30/40 minutes, les frangins nous offriront leurs meilleurs titres, dans un style très blues rock, avec des pointes de rock garage et de rock psychédélique. Un beau mélange qui, personnellement, me mettra une véritable claque! On peut s’imaginer leurs influences: des musiciens type Black KeysJack White, etc… Le lieu embellit ce concert qui plus est, dans cette petite salle très intimiste. On a presque l’impression d’être avec le groupe sur scène, ou qu’ils jouent avec nous au milieu du public. Petit plus du groupe, ils alternent les instruments sur certains morceaux! On ne sait plus vraiment qui est batteur, qui est guitariste, ils sont tout simplement les deux à la fois. Ils finiront leur concert sous les applaudissements du public. Tout le monde a l’air d’avoir aimé ce super concert intimiste, à commencer par moi, qui aurait bien voulu que le concert continue, et que les Twins Souls jouent un peu plus longtemps… Ça sera pour une prochaine fois comme on dit! On ressort avec des étoiles dans les yeux tant ce concert était riche et plaisant. Vivement leur retour en terre toulousaine! C’est un gros coup de cœur!

Setlist:

  • Every Words
  • All For You (Ep à venir)
  • Dead End (Ep à venir)
  • People (Lien YouTube)
  • From The Left To The Right
  • Tenderly
  • It’s All In Your Mind (Ep à venir)
  • Demons
  • Can’t Hear
  • Till I Did (Ep à venir)

On enchaine ensuite dans la grande salle avec Truckks, groupe originaire de Besançon de stoner noise hardcore punk je sais pas trop quoi au style totalement indéfinissable! Le concert est assez chaotique, mais un chaos contrôlé et voulu par les musiciens. Entre le chanteur qui se ramasse sur un ampli de retour, le guitariste qui se roule par terre, le batteur qu’on ne voit pas car il a toutes les lumières dans le dos, c’est un spectacle assez étrange. Musicalement, j’ai aucune idée de comment définir ça, le seul truc que je peux dire c’est qu’il y a de la basse. Beaucoup de basse. Vraiment BEAUCOUP! Une fois de plus, je ne sais pas vraiment si c’est voulu, mais je trouve un peu dommage de ne pas entendre plus les guitares… La batterie se fait entendre sans trop de soucis vu comment le batteur fracasse son instrument à chaque frappe! Bref, après un peu moins d’une heure le groupe quitte la scène, laissant un public sans voix, mitigé entre l’incompréhension et l’admiration. Une chose est sur, c’était une véritable prestation artistique! Seul petit soucis peut être, le style musical faisait un peu tâche comparé aux 3 autres groupes présents ce soir, qui œuvrent plus dans le rock/blues. M’enfin, ça restait intéressant à voir!

Setlist:

  • Assiette
  • Cadeau
  • Franck
  • Autophage
  • 72012
  • Matraque la Mort
  • Meurtre
  • Se dépêche
  • Domination
  • Chaîne

La soirée se poursuit avec un artiste toulousain, et pas des moindres: j’ai nommé Slim Paul! Sur Toulouse, sa réputation n’est plus à faire. Nous offrant un blues moderne et travaillé, sa musique satisfera tout le monde dans la salle. Mais par où commencer… Pendant plus d’une heure, Slim Paul nous présentera les morceaux de sa toute récente carrière solo. Ces morceaux, issus de son album « Dead Already« , sorti le 13 Avril 2018, présentent une musique primitive, et très inspirante. Les concerts de Slim Paul sont comme des voyages aux pays du blues. On se sent comme transporté par sa musique, et on la vit de l’intérieur. Les musiciens, d’ailleurs, ont tous un très bon niveau. Ça joue, comme on dit! Alternant les morceaux de blues posé, au tempo lent, et les morceaux au contraire très rock’n’roll, au tempo plus rapide, le concert a un véritable rythme et personne ne s’ennuie. A tel point que quand vient le dernier morceau, personne n’a vu le temps passer! Slim Paul quittera la scène après avoir livré un très bon concert, et le public semble satisfait de sa prestation. C’était beau, c’était bon, bref, on a adoré!

Setlist:

  • Stuck In My Own City
  • Welcome
  • Beauty n the Beat
  • Free Talk/Same Morning
  • Bad Moon Rising
  • Let Me In
  • Dead Already

C’est maintenant parti pour le dernier groupe de la soirée, et pas n’importe quel groupe… Les bordelais de Dätcha Mandala! Et ça fait plaisir de les revoir dans la ville rose! Bon, Dätcha Mandala, pour ceux qui ne les connaîtraient pas, c’est un groupe de blues rock psychédélique à tendance hard rock par moment. Inspirés par les plus grands groupes de 70’s, tels que Led ZeppelinJimi Hendrix, et de manière générale toute la génération Woodstock, les bordelais nous offrent un heavy blues des 70’s très incisif! Ça groove, ça joue, ça réveille!

Des le début du concert, nous sommes frappés par la puissance de leur son, non pas en termes de volume non, mais en termes de remplissage de l’espace sonore! Le son est surpuissant, profond, prenant, et il remplit la salle sans problème. La basse vibre en nous, la guitare raisonne dans nos têtes, la batterie bat dans notre cœur. Car Dätcha Mandala, c’est avant tout un groupe humain. Un groupe qui fait vivre sa musique, qui la fait évoluer, qui la laisse prendre possession du public et d’eux-même. Sur scène, les musiciens sont comme en pleine transe, portés par leurs morceaux, tous plus réussis les uns que les autres! On parle souvent de voyage spirituel lors des concerts, c’est on ne peut plus vrai pour Dätcha Mandala! On se retrouve transporté dans un univers parallèle, loin de nos tracas du quotidien. C’est une musique salvatrice, qui soigne tous les maux.

Le concert proposé est de haute volée, les morceaux s’enchaînent, le public est aux anges. Nico, bassiste et chanteur du groupe, prend le temps d’expliquer la signification de certains morceaux et le message qu’ils véhiculent. Car oui, je ne l’avais pas précisé, mais chaque morceau véhicule un message, et chaque texte est engagé. Et ça défend la nature, le fait de s’accepter comme est, d’être soit même, et de profiter de ce que la Terre nous offre, tout en la respectant. Une ode à l’écologie, au vivre ensemble et a l’acceptation de soi et des autres. On en prend plein les oreilles, on plane, on se perd dans la musique, on danse… Bref, on prend du bon temps! Sur certains morceaux, la musique fait très stoner et le côté planant est donc encore plus poussé… Un régal!

Le concert se termine de manière électrique, avec un morceau, « Pavot« , appelant à la libération des choses enfouies au fond de nous même, cachées dans les recoins les plus sombres de notre corps et de notre cœur. Le groupe se déchaîne sur scène, les solos fusent, les musiciens sont en transe, se roulent par terre, crient, mais assurent malgré tout un morceau des plus exigent! C’est le climax de la soirée, avec ce morceau rapide, qui n’en fini plus de repartir à chaque fois que le public croit qu’il est terminé… Et c’est tant mieux, car on en demanderait encore et encore!

Après des applaudissements unanimes et des remerciements chaleureux, le groupe quitte la scène… Mais ce n’est pas fini, puisque les Dätcha Mandala seront au stand de merchandising pour discuter avec les fans les plus courageux (ou les moins pressés!). L’occasion pour moi de me faire dédicacer une affiche, qui rejoindra ma collection. Bref, une fois de plus, le groupe s’est montré très accessible et agréable avec son public, discutant avec grand plaisir avec toutes les personnes présentes. Un très bon concert et un groupe proche de son public, tout ce qu’il faut pour profiter de la musique! On vous encourage à aller les voir et à les soutenir au maximum, car nos chouchous bordelais le méritent!

On repart de ce concert la tête pleine de bon souvenirs et de bonnes découvertes, et il nous tarde d’ores et déjà de savoir la programmation de l’année prochaine!! Merci la Semaine du Rock!!

Setlist:

  • Stick It Out (prochain album)
  • Eht Bup (prochain album // Lien YouTube)
  • Anahâta
  • Have You Seen The Light
  • Mojoy
  • Who You Are (prochain album)
  • Mother God (prochain album)
  • Human Free
  • Moha (prochain album)
  • Kashmir (Led Zeppelin Cover)
  • Pavot (prochain album // Lien YouTube)